La politique du grand frère

DÉMARCHE

Dans de multiples situations, l’action des éducateurs et enseignants face aux élèves rencontre des résistances liées aux éléments institutionnels de l’école ou aux appréhensions que les jeunes peuvent avoir vis-à-vis des adultes. Très régulièrement, il est dès lors opportun de voir si d’autres élèves, en particulier les aînés, ne peuvent pas agir de manière plus efficace. Cette action des aînés en mode « coach » permet de donner aux plus jeunes des exemples concrets à suivre ainsi que des conseils prodigués par des personnes qui ont été à leur place et qui parlent leur langage. Elle permet aux plus jeunes de ressentir de la bienveillance (les aînés ne sont pas payés pour intervenir), de se projeter dans le sillon d’exemples à suivre et de se sentir sécurisés par les relations qui se tissent dès lors avec les plus grands. Cette politique de parrainage peut faire l’objet d’une formation initiale substantielle, ou s’apprendre « sur le tas ».

PRINCIPES

  • Choisir le grand frère ou la grande sœur en fonction d’une certaine proximité avec le jeune concerné.
  • Encadrer la démarche en amont (en voyant l’aîné comme le cadet), l’encadrer en aval (en vérifiant que tout s’est bien passé
  • Toujours laisser un temps où les jeunes sont uniquement entre eux. C’est ce qui permet de libérer la parole
  • Selon les situations, prévoir un temps de formations avec les grands frères / grandes sœurs.
  • Inviter les grands frères / grandes sœurs à expliquer leur histoire, de manière à mettre en confiance, à libérer la parole, à montre l’exemple et à faciliter la projection du jeune
grand frère

SOURCES

Pédagogie institutionnelle