Miniforum photolangage

DESCRIPTION

Le principe de cette activité est de mener le miniforum en s’appuyant sur la technique du Photolangage qui permet de s’appuyer sur les images pour stimuler la participation des jeunes. Le principe du Photolangage est en effet de proposer au participants une multitude d’images et/ou de photographie et de leur demander d’en choisir une ou plusieurs afin d’exprimer une idée.

L’image est ici prise comme un objet médiateur permettant d’ancrer la parole des élèves dans une situation visuelle. Elle sert également de support aux discussions du groupe. L’expression personnelle, l’écoute attentive (voire les questions et reformulation) et le langage par l’image sont ainsi trois dimensions complémentaires qui spécifient la méthode Photolangage.

MATERIEL

miniforum photolangage
Diapositive1
  • un local avec les chaises en cercle (idéalement)
  • une ou plusieurs tables (autour desquelles on peut circuler) pour disposer les images et/ou photos
  • les images et/ou photo du Photolangage (dixit, cartes des besoins, images spécifiques disponibles ici)
  • une ou plusieurs affiches pour prendre note
  • l’affiche de la loi des années précédente (si elle existe)

DEROULEMENT

1) Introduction

  • Expliquer les objectifs du miniforum et le lien avec le projet citoyen de l’école
    • Répondre à la question « comment vivre cette année dans le respect ? » et faire des propositions de règles de respect
    • La même chose est faite dans toutes les classes
    • On en fera une synthèse qui deviendra l’affiche de la loi
    • Cette loi nous servira à gérer le respect dans l’école pendant toute l’année.

2) Choix des images

  • Disposer les images sur une table (ou par terre si nécessaire).
  • Demander à chaque participant de choisir une des images qui lui permet d’exprimer « ce qu’est le respect selon lui » ou « comment on va vivre cette année dans le respect ? ». Il peut s’agir d’une image positive ou négative.

3) Partage :

  • Demander si un élève a une belle écriture pour écrire sur l’affiche
  • En cercle, partager élève après élève les réponses des élèves
  • L’animateur n’hésite pas à demander à chaque élève de préciser sa pensée, notamment en posant des questions à partir de l’image choisie. Il peut également reformuler certaines choses pour clarifier les idées.
  • On invite les élèves à convertir les idées évoquées en propositions de règles. Si nécessaire, l’animateur rappelle qu’il n’est pas nécessaire d’être tous d’accord, ni sur les idées, ni sur les règles proposées.
  • Avant de passer la parole au participant suivant, on note ces propositions sur l’affiche. En cas de désaccord, on note les points de vue de part et d’autre (éventuellement avec des commentaires)
  • Si les débats mènent à des propositions qui ne sont pas réellement des questions de respect (par exemple avoir un distributeur de boissons ou de meilleurs locaux…), on les note également sur l’affiche, mais dans une catégorie « autres propositions »

4) confrontation avec la Loi existante

  • une fois que la liste est construite, on la compare avec la Loi existante
  • en particulier, on regarde si la loi est complète pour répondre aux situations de non respect évoquées
  • On regarde également si la formulation de l’ancienne loi convient aux participants
  • On note les propositions de modification de la loi
  • Eventuellement, on note les propositions graphiques pour l’affiche.

5) Conclusion :

  • On conclut l’activité en demandant s’il y a un volontaire pour participer à la synthèse de la loi (en précisant le moment où celle-ci se déroulera). S’il y en a plusieurs, on tire au sort celui ou celle qui ira.
  • On remercie le groupe pour sa participation et on rappelle les étapes suivantes du projet citoyen (synthèse, fête de la loi, élections…)