Réparations avec intervenants extérieurs

réparation extérieur

DÉMARCHE

Pour certaines situations, l’aide d’intervenants extérieurs  se révèle très utile. Avec la police pour des situations dont les incivilités sont en même temps des délits plus graves, avec les pompiers pour les questions liées à l’usage du feu ou à d’autres comportements dangereux, avec le monde médical pour des cas qui touchent à des questions de santé, avec les acteurs du monde associatif pour la multitude de sujet auxquels ils  apportent leur contribution.

Cette manière de procéder est systématiquement assez lourde. Il faut prendre les contacts préalables, éventuellement même former certains partenaires, et bien évidemment établir un planning plus complexe que le simple déroulement scolaire. Ces réparations n’en sont pas moins précieuses pour montrer par l’ampleur de la démarche toute la gravité d’une situation. Elle permettent aussi de sensiblement améliorer la réception et l’efficacité éducative. Elles sont enfin très utiles pour s’appuyer sur une réparation pour faire un travail de sensibilisation auprès d’un plus grand nombre d’élèves.

La réparation avec partenaires extérieurs émerger au terme d’une discussion avec les élèves concernant la meilleure manière de réparer. Dans certains cas, elle peut aussi être imposée aux élèves dans le cadre d’une sanction.

PRINCIPES

  • Chaque incivilité est une opportunité d’éducation
  • Prendre contact avec des partenaires extérieurs et s’assurer qu’ils sont pertinents et ouverts à la démarche
  • Préparer les élèves avant la sortie (en leur expliquant bien la démarche)
  • Faire une évaluation avec les jeunes au terme de la sortie
  • Préparer un retour vers le groupe : la classe, le conseil de citoyenneté, la direction, le titulaire…
  • Féliciter à la fin du processus
  • Communiquer les résultats avec les acteurs pertinents (titulaire, éducateur, autres profs, parents…)

SOURCES

Mouvement des Institutions et Ecoles Citoyennes (MIEC)