Que faire si j’ai manqué de respect?

Démarche

Dès le début de l’année, il est important de donner aux élèves des repères pour qu’ils puissent gérer leur problèmes de manière constructive. En plus de leur donner des outils pour gérer leur problème sans violence (voir fiche ci-dessous), il est nécessaire de leur expliquer le mode d’emploi à suivre lorsqu’ils ont été trop loin et qu’ils ont manqué de respect.

C’est l’objectif de cette fiche, donner une base pour permettre aux écoles de construire un mode d’emploi permettant aux élèves de bien réagir lorsqu’ils ont manqué de respect.

1) J’assume ce que j’ai fait

« Faute avouée, à moitié pardonnée ». Lorsque j’assume ma bêtise, je montre que je suis responsable et qu’on peut me faire confiance. C’est pour ça que la réaction de l’école sera toujours plus légère.

A l’inverse, lorsque je n’assume pas, je suis souvent amené à mentir, ce qui aggrave mon cas. Et, si je suis finalement « démasqué », je devrai ensuite regagner la confiance perdue : tout sera plus difficile.

j'assume
conversation courageuse

2) On en discute pour trouver une solution (médiation)

Avec un professeur, un éducateur et/ou les personnes concernées, on en discute, on réfléchit par rapport aux règles de respect et on cherche une solution.

Régulièrement, bien présenter des excuses peut suffire. Si les faits sont graves, je devrai en plus réparer mon « image » en faisant une tâche d’intérêt général (un panneau, un coup de main, un travail spécifique…)

Si je vais jusqu’au bout, ma situation est réparée et on considère que les choses sont rentrées dans l’ordre (ce qui ne m’autorise pas à recommencer).

3) L’école prend une sanction

Si on n’arrive pas à trouver de réparation ou si je ne réussis pas ma réparation, l’école prend une sanction (retenue, jour de renvoi, etc.). Cette sanction fait désormais partie de mon dossier.

marteau justice
respect au conseil

4) Je suis invité au conseil d’école

Si les faits sont très graves ou s’il y a accumulation, je peux être invité au conseil d’école. Alors que mon comportement me fait risquer l’exclusion, les délégués des élèves, des adultes et la direction prennent du temps avec moi pour trouver une solution.

Comme dans les médiations, le conseil d’école m’aide à réparer ma situation pour que les choses rentrent dans l’ordre.

Si on ne trouve pas de solution ou si je ne réussis pas ma réparation, la direction prend une sanction (retenue, jour de renvoi, ou même renvoi définitif).

SOURCES

Pour une école citoyenne