Comment faire quand on a un problème?

DÉMARCHE

Face au problème qu’ils vivent relationnellement, les jeunes ont souvent en manque d’outils pour résoudre leur souci pacifiquement. Cette ficher reprend les grands message de nous donnons dans les écoles citoyennes afin de leur donner un mode d’emploi efficace à ce niveau. Il est souvent utile de transformer cette fiche en panneau et de l’afficher à plusieurs endroits de l’école. Il est également bon que chaque élève en ait une version, par exemple dans son journal de classe, ou dans le livret de présentation de l’école citoyenne.

Précaution

Pour bien mettre en place les conseils proposés ci-dessous, il est nécessaire que les adultes de l’école soient préparés à l’encadrer et soient un minimum sur la même longueur d’ondes. Si ce n’est pas le cas, mieux vaut adapter la fiche à ce qui est possible dans ton école. Encourager les jeunes dans une stratégie qui n’est pas fonctionnelle, c’est leur faire comprendre que la citoyenneté active est en fait inefficace.

Comment faire quand on a un problème?

  1. On « souffle » et on se calme si nécessaire

résoudre problème

2. On en parle avec la personne concernée

–> On évite de le faire devant tout le monde

–> On demande aux éducateurs de pouvoir s’isoler

–> Les Québécois appellent cela avoir « une conversation courageuse » 😉

parler personne concernée

3. On cherche un intermédiaire pour faciliter les échanges

Un ami commun, un élève plus âgé…

–> Cette démarche est d’autant plus efficace si certains adultes de l’école ont été formés pour, voir formation proposées ici.

–> C’est également d’autant plus efficace si certains élèves ont été formés pour, via la politique du grand frère.

médiation
  1. On va vers un adulte pour demander de l’aide

On ne « balance » pas, mais on demande de l’aide en disant qu’on « a un problème à résoudre », et idéalement en reconnaissant sa part de torts.

accompagnement individuel

Remarques

–> Dans certains cas, il peut être bon d’écrire ce qui s’est passé. Cela permet de se calmer et de prendre de la distance par rapport à ce qui s’est passé. Cela rend les choses plus objectives pour trouver des solutions. Notre société étant une société de l’écrit, cela donne également plus de force.

–> Afin d’y encourager les élèves, il peut être bon de prévoir des documents spécifiques à ce effet. Voir fiche ici.

SOURCES

Ecoles citoyennes