La joute par équipes simple

joute équipes

DÉMARCHE

La joute collective simple est le premier format de joute « préparée ». Le principe est de diviser un groupe en deux équipes et de les mettre au travail sur un thème donné. Les positions (pour et contre) sont tirées au sort, puis les équipes reçoivent un temps collectif de préparation. Plus ce temps est long, plus l’exercice permettra d’approfondir le thème. Après le temps de préparation, les équipes se retrouvent sur une « scène », l’une face à l’autre et en présence d’un jury comme d’un public. A la fin de la confrontation, le jury commente et encourage les prestations.

PRINCIPES

  • Débattre en public
  • Défendre la position d’un « autre »
  • Approfondir une thématique de société
  • Structurer un débat improvisé
  • Désincarner les arguments
  • Désigner un capitaine par équipe
  • les « pour » commencent toujours

Déroulement

Etape 1 : Préparation

Les élèves se répartissent en équipe et explorent le thème. L’adulte accompagne le travail des équipes en veillant à ce que les jeunes découvrent eux-mêmes les arguments, ou tout au moins se les approprient. Pour ce faire, il peut s’appuyer sur les fiches thématiques, des temps de recherche sur le Net, des interventions d’acteurs extérieurs. L’adulte peut également précéder la préparation d’une ou plusieurs séances sur la question de l’argumentation, en s’appuyant également sur les références données en annexe.

Dans l’accompagnement de la préparation, les jeunes auront presque toujours plus de facilités à trouver les arguments pour l’une des deux positions. Il est souvent nécessaire de leur rappeler que, comme c’est un jeu, ils ne doivent pas « penser » tous les arguments qu’ils préparent. Parce que « certains les pensent », ils doivent être prêts à les exprimer. Dans ce cadre, on peut aussi leur expliquer que, sans bien connaître les arguments des autres, il est difficile de leur répondre. Cette phase de préparation peut bien sûr se faire en partie en dehors des temps d’animation.

Avec une classe ou un groupe de jeunes, il est possible de préparer plusieurs joutes en parallèle. Les préparations se font en parallèle, et les confrontations se succèdent ensuite sur scène. Il est également possible que certains jeunes participent à la préparation d’une joute sans pour autant monter sur scène ensuite. Il est important de déterminer les équipes dès le stade de la préparation, de manière à stimuler leur organisation et leur coopération. Chaque équipe doit aussi se désigner un capitaine, dont le rôle sera de distribuer la parole dans l’étape suivante.

Etape 2 : Déroulement de la joute



Après la phase de préparation, arrive la joute proprement dite. Pratiquement, celle-ci nécessite 
d’organiser la pièce selon le schéma suivant :

joute collective

Le jury peut se composer d’une, de deux ou de trois personnes, selon les ressources. Il est chapeauté par un président qui a pour rôle de gérer les débats. En début de séance, il présente brièvement les intervenants ainsi que le sujet. Lors du débat, il donne la parole à tour de rôle à chacune des équipes. Attention, le président n’intervient jamais pour donner son avis ou faire des commentaires.

Les capitaines commencent par présenter leurs équipes respectives, puis la joute peut commencer, l’équipe « pour » ayant toujours l’honneur de lancer le premier argument. Les équipes prennent la parole tour à tour par l’intermédiaire d’un seul de leurs membres (à la fois). Dans le déroulement des échanges, chaque équipe a le droit de prendre un temps mort (demandé par son capitaine) si elle estime avoir besoin de réflexion avant de répondre. 
Une joute de ce genre dure en général 12 minutes. Lorsqu’on s’approche des 10 minutes, le jury invite les équipe à prendre une pause pour préparer leur conclusion.

Etape 3 : Commentaire du jury

À la fin de l’activité, le jury commente les arguments des uns et des autres en commençant toujours par encourager les points positifs. En plus de travailler la confiance en soi, ces commentaires visent à faire réfléchir sur la qualité des arguments et des stratégies oratoires déployées. Il ne faut pas non plus hésiter à commenter le non verbal dans la communication des jeunes. (plus d’infos dans la fiche « commentaires du jury).

SOURCES

Les ambassadeurs d’expression citoyenne