Le just a minute

DÉMARCHE

Le « just a minute » est un exercice d’expression orale souvent utilisé au départ d’une animation de joutes verbales. Le but est de s’exprimer en improvisation sur un mot tiré au sort et en respectant trois règles :

  • Ne pas hésiter (par exemple en évitant les « euh »)
  • Ne pas changer de sujet (ne pas parler du « sol » si le mot à développer était « fenêtre »)
  • Ne pas se répéter au niveau des idées : on peut répéter le mot mais pas l’idée.

Dans sa version de base, le but de l’exercice est de s’exprimer le plus longtemps possible tout en respectant ces trois règles. Lorsque les participants deviennent meilleurs, on peut fixer une durée fixe (par exemple une minute) dont l’orateur doit essayer de s’approcher le plus possible.

just a minute

PRINCIPES

  • S’exprimer en public
  • improviser
  • lancer la dynamique d’un groupe
  • Accompagner les prestations de manière bienveillante

Quelques conseil stratégiques à donner aux participants

  • par exemple le conseil de tirer le mot et de prendre ensuite quelques secondes pour réfléchir à quelques grandes idées concernant ce mot. L’idée est d’ensuite de garder ces 2, 3 ou 4 grandes idées en tête de manière, après avoir développé la première, d’entamer la seconde sans difficulté.
  • Autre conseil : apprendre à remplacer les « euh » par des « blanc », à ne pas avoir peur de mettre des silences dans son élocution.
  • Pour gagner du temps, il est également bon de s’auto-commenter, de meubler en commentant sa propre prestation (« cette idée n’est vraiment pas facile… »).
  • Toujours pour gagner du temps, l’humour est aussi un outil utile puisque, le temps que le public rit, on peut réfléchir à la suite.

Ces conseils peuvent être donnés avant de commencer. Ils sont encore plus efficaces lorsqu’ils sont donnés sous formes de valorisation et/ou d’encouragement pendant les débriefs.

Pour que le « just a minute » soit réussi, il n’est pas nécessaire que tous les participants du groupe performent. Dans la version courte de l’exercice, suels 3 ou 4 participants s’expriment. L’important est alors que, dans les débriefs de leurs prestations, un nombre suffisant de conseils oratoires aient été donnés. Si l’on a envie d’aller plus loin, on peut multiplier les participants afin qu’un maximum profitent des conseils. Il est rare que tout le groupe le fasse.

Déroulement

Dans un chapeau, on place les mots écrits sur des bouts de papier. On fait tirer un mot par un premier élève. L’animateur seul juge du bon respect des règles, et le cas échéant arrête la prestation. A la fin de la prestation, l’animateur commente en commençant par encourager les points positifs. Les commentaires peuvent porter sur le non verbal, la stratégie utilisée, la qualité des arguments, le jeu avec le public, le « style » de l’orateur…

SOURCES

Les ambassadeurs d’expression citoyenne